Vidéo : dialogue de sourds entre la Corse et Paris …

L’examen final du projet de loi de finances rectificative pour 2017, hier soir, nous a donné l’occasion de revenir sur quelques mesures emblématiques, votées par l’Assemblée de Corse, que les députés #PeACorsica ont proposé et que le Gouvernement a refusé en bloc. Parmi lesquelles, il y avait l’écotaxe #campingcar qui avait pourtant reçu l’aval de la commission des finances.

Pour nous, il ne s’agissait pas d’une disposition malveillante, ni même fondatrice d’une rupture d’égalité, mais d’une mesure fiscale incitative visant à valoriser les comportements responsables des camping-caristes vis-à-vis des populations résidentes. Nous avions également proposé un dispositif d’exonération fiscale pour les communes de montagne de la Corse où le cumul des contraintes est fort et évident.

De manière globale, nous avons mis en avant le besoin de politiques ambitieuses en faveur des territoires de montagne et de l’hyper-ruralité face à la métropolisation. Nous ne pouvons nous résoudre à l’idée que ces territoires deviennent uniquement des zones à résidences secondaires.

 

Jean Félix Acquaviva (Député Pè a Corsica de Haute Corse)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*