Face aux incendies, l’Etat français est incapable d’assumer ses responsabilités

La Corse est française, certes. Depuis des décennies, c’est le refrain qui nous parvient au delà de la méditerranée… qui nous parvient sans cesse de Paris. Mais si la Corse est aussi française que l’Etat veut bien le crier haut et fort, nous sommes en droit de nous poser des questions et, en ce moment, la question majeure est celle de la protection de la population face aux incendies qui ravagent la Corse.
Gilles Simeoni s’est exprimé sur le sujet en session de l’Assemblée de Corse : « Le feu reprend à Biguglia. Risques majeurs partout en Corse dans les jours à venir. Aucune garantie de l’Etat sur les moyens aériens. La Corse prend une initiative collective. « À défaut de garanties de l’Etat, la Corse affrétera ses propres moyens aériens. L’Assemblée de Corse, à l’unanimité, vient de me donner mandat à cet effet. »

Ecoutons également le Président de l’Assemblée de Corse, Jean Guy Talamoni :

Qui plus est, un coup de libecciu est annoncé pour dans la soirée et les pompiers ne peuvent compter que sur l’appui de 2 canadairs et un hélicoptère, alors que l’incendie a repris entre Biguglia et Furiani.
Une fois de plus, la Corse ne pourra compter que sur le peu de moyens dont elle dispose pour affronter ce fléau.
Chacun d’entre nous se doit d’apporter un soutien inconditionnel aux pompiers et aux populations de ces zones qui vivent dans l’angoisse depuis plusieurs jours maintenant.
La Corse n’a pas besoin de la visite d’un ministre de l’intérieur, elle a besoin de moyens conséquents. Et que Christophe Barbier se rassure … la Corse est belle est bien en train de brûler, ce qui s’en doute, doit le réjouir…
Finalement :

Ghjiseppu.Cardosi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*