« Il aura fallu de longues heures de combat administratif pour obtenir le renfort d’un Canadair supplémentaire, arrivé depuis Gênes » Gilles Simeoni

Il aura fallu de longues heures de combat administratif pour obtenir le renfort d’un Canadair supplémentaire, arrivé depuis Gênes.

J’ai obtenu dès 12h l’accord de principe des autorités locales italiennes et sardes pour obtenir des renforts aériens de leur part. Il a fallu attendre 18h pour obtenir le feu vert des autorités étatiques. Ces six heures de délai auraient pu nous coûter très cher si le vent avait forci ou tourné.
Je l’ai dit au Ministre de l’interieur, M. Gérard Collomb lors de sa visite de ce soir à Biguglia.

Il faut se servir des crises pour améliorer les procédures et les dispositifs. Le mécanisme européen de protection civile, qui permet à un État de demander une aide à un État voisin via une régulation globale assurée par les instances européennes, est sur le principe un bon mécanisme. Mais il doit être amélioré dans le sens d’une plus grande efficacité et réactivité.

Par exemple en permettant une intervention rapide entre les régions et Iles méditerranéennes voisines relevant de deux États différents (Corse, Sardaigne, Ligurie, Toscane).

C’est un chantier qui doit être engagé et qui permettra de renforcer notre efficacité dans la lutte anti-feu.


Enfin et surtout, n’oublions pas l’essentiel : merci à toutes celles et tous ceux qui se sont battus contre le feu pendant ces moments terribles et qui ont permis d’éviter le pire.

 

Gilles Simeoni, Président du Conseil Exécutif de Corse

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*