28eme « Nuits de la guitare » de Patrimoniu : c’est parti !!!

Elles remontent à près d’un demi-siècle. Tout a commencé avec les frères Gilbert et René Dominici, guitaristes amateurs dont la notoriété dépassait largement les limites de la commune. Ils avaient un vaste répertoire qu’ ils jouaient avec une finesse et une technique surprenantes pour des « musiciens de village », autodidactes et ignorant tout du solfège. Leur passion pour cet instrument fit rapidement des émules et Patrimonio devint une véritable pépinière de guitaristes. Il n’était pas rare d’assister, au café du village, à de véritables concerts réunissant une dizaine d’amateurs de tous âges auxquels se joignaient des musiciens venus en vacances. Ces musiciens de passage, dont certains sont maintenant des professionnels, n’ont jamais oublié l’atmosphère chaleureuse et amicale de ces « nuits de la guitare » improvisées. Citons Claude Ciari (maintenant citoyen japonais et guitariste de renom), qui a déclaré à la télévision de son pays que sa rencontre (1965) avec les guitaristes de Patrimonio lui avait redonné la joie de jouer alors qu’il était sur le point d’abandonner sa carrière. (Cette déclaration a incité la NHK à envoyer à Patrimonio une équipe qui a réalisé un film de 45 minutes dans lequel Claude Ciari, André et Jean-Bernard Gilormini se sont retrouvés, avec l’émotion que l’on devine). En fait, ces rencontres conviviales et ouvertes étaient, à une échelle modeste, la préfiguration du festival actuel.
Retrouvez le programme ici

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*