La Corse écrit une nouvelle page …

Après la victoire des nationalistes aux élections territoriales du 13 décembre 2015, les élus « Pè a Corsica » ont su prouver aux Corses qu’ils étaient capables de diriger la « région » avec sérieux et pragmatisme. L’alliance des deux forces « autonomistes » et « indépendantistes » a démontré au fil des mois son efficacité, et les deux responsables, Gilles Simeoni et Jean Guy Talamoni ont démontré une réelle complémentarité, voire une complicité.

Et dans ces cas là, le Peuple ne s’y trompe pas et sait lire entre les lignes. Il a compris que la Corse allait de l’avant avec des décisions et des avancées importantes portées à l’Assemblée de Corse malgré un gouvernement Valls sourd et muet aux attentes de ce Peuple. La page Hollande et Valls est tournée… il était temps !!!

Ce dimanche, ce même petit Peuple a réussi à mettre KO un député Les Républicains qui parlait même de « front commun » contre les nationalistes. Sauveur Gandolfi-Scheit écrasé par le militant de toujours, Michel Castellani et sa colistière Juliette Ponzevera qui ont obtenu 60,81 % !!!

Dans la seconde circonscription, Francis Giudici qui se voulait être à la fois être le renouveau ,en tant que représentant de « La République en Marche », et l’héritier de Paul Giacobbi a été laminé par Jean Félix Acquaviva et Petru Antone Tomasi qui ont obtenu 63,05 % !!! Il avait soutenu pour les primaires de la droite, un certain Bruno Lemaire qui s’était prononcé contre le rapprochement de nos prisonniers politiques.

Enfin, j’ai gardé le « meilleur » pour la fin (sans vouloir minimiser le travail des autres candidats nationalistes bien évidemment) … le duo Paul André Colombani et Pierre José Filipputti, de par leur travail sur le terrain, de par leur force de conviction … avec des militants dans tous les villages … Colombani/Filipputti ont réussi à détrôner, et le verbe n’est pas galvauder puisque les Rocca Serra détenaient la circonscription depuis le début du siècle dernier, comme l’avait fait Gilles Simeoni à Bastia avec les Zuccarelli … il était temps que l’on en finisse avec ces dynasties d’élus !!! Les Corses ont répondu en envoyant 3 nationalistes corses au Palais Bourbon. Historique ? OUI !!!

Il est une question que l’on entend beaucoup dans les villes et les villages : pourquoi les nationalistes, pour 13 voix d’écart dans la 1ere circonscription de Corse du Sud, n’ont-ils pas engagé de recours ?

Mais retenons qu’en ce 18 juin 2017, une page de plus a été écrite, après des années et des années de lutte avec, malheureusement du sang, des larmes, une lutte durement menée par des hommes et de femmes qui y ont toujours cru. Certains l’ont payée de leur vie, d’autres par des années et des années de prison…

Ce dimanche 18 juin, j’ai vu dans les yeux d’un vieil homme, que j’avais rencontré pour la première au parloir de la prison de la Santé en 1975, un regard pétillant et empli de joie, fière de son Peuple.

Ces victoires successives, nous les devons en grande partie à Edmond Simeoni et ses amis…  cette nouvelle victoire, j’ai été content de la partager quelques instants à ses côtés.

Maintenant, l’urgence pour nos 3 députés est de démontrer à Paris que le Peuple corse a des exigences pour tous les militants politiques emprisonnés et recherchés. Le FLNC a déposé les armes et, comme après toute fin de conflit, l’Etat français se doit de tourner la page afin d’en écrire une nouvelle, dans une Corse apaisée, et cette nouvelle page ne pourra s’écrire qu’après une Amnistie.

Libertà pè tutti i patriotti.

 

Alain Joseph Cacciari

(Photo de www.uribombu.corsica)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*